Wintics est lauréat de la compétition mondiale de détection de consommation anormale d’énergie organisée par Schneider Electric et Drivendata

Schneider Electric vient de révéler les lauréats de la compétition mondiale de data science « Power Laws: Detecting Anomalies in Usage », organisée sur la plateforme Drivendata. Le challenge s’est déroulé sur 2 mois et a attiré plus de 1 700 concurrents venant notamment d’universités prestigieuses, d’instituts de recherche et de grandes entreprises mondiales. En terminant deuxième, Wintics démontre une nouvelle fois son expertise de pointe en intelligence artificielle et le très haut niveau de performance de ses algorithmes.

Détecter les consommations anormales d’énergie

Les bâtiments sont les premiers consommateurs d’énergie dans le monde et les principaux contributeurs au réchauffement climatique. Pourtant, les bâtiments consomment en moyenne 20% d’énergie de plus que leurs besoins réels, en lien avec des défauts de construction, des dysfonctionnements d’équipements, des systèmes de contrôles mal paramétrés ou des procédures défaillantes.

Il existe donc un besoin significatif de développement de solutions automatiques, précises et fiables, capables de détecter les consommations anormales d’énergie dans les bâtiments et de recommander des actions d’économie d’énergie pertinentes.

Schneider Electric, soucieux d’améliorer son offre actuelle, a lancé cette compétition pour encourager le développement d’algorithmes plus précis et plus performants. réé par NUMA et la Ville de Paris en 2015, DataCity est un programme d’innovation qui propose de mettre les nouvelles technologies au service des grands enjeux de la ville de demain : environnement, qualité de vie, mobilité, etc.

Wintics a développé une approche 100% fiable

Dans le cadre du challenge, Wintics a eu accès à 40 millions de lignes de données, retraçant sur 7 ans et par tranches de 10 ou 15 minutes, l’historique de consommation d’énergie (chauffage, climatisation, éclairage, etc) et d’utilisation (présence, température, etc) de 180 bâtiments.

Les données ne sont pas labélisées, c’est-à-dire qu’aucun exemple d’anomalie n’a été présenté dans l’historique de relevés. Il revenait donc aux concurrents de définir eux-mêmes ce qu’est une consommation anormale afin de déterminer, pour chaque mesure, si elle était anormale ou pas.

Wintics a combiné ses expertises métiers et algorithmiques pour développer une méthode s’appuyant sur deux approches :

  • Approche prédictive innovante : déterminer un score d’anomalie par relevé en lien avec la probabilité que la consommation mesurée soit excessive. Techniquement, nous avons croisé un réseau de neurones entraîné pour prédire la consommation d’énergie en fonction du contexte (type de jour, température extérieure, type d’activité dans le bâtiment, nombre de personnes présentes, etc.) avec des méthodes avancées de calcul probabiliste inspirées de la physique.
  • Approché métier : sur la base d’une exploration et d’une visualisation de la donnée, définition de règles automatiques permettant de déterminer si les relevés suspects sont réellement anormaux.

Cette méthode s’est avérée très efficace, avec un niveau de précision de 100%. En d’autres termes, chacune des milliers d’anomalies proposées par notre algorithme se sont avérées, après vérification par les experts métier de Schneider Electric, être effectivement des consommations anormales d’énergie.

Wintics à la pointe des solutions de la smart city

Après ses deux succès sur des challenges du programme Datacity organisé par Numa, Wintics démontre une nouvelle fois la pertinence de son offre au service de la Smartcity, avec désormais 3 solutions reconnues dans le cadre de compétitions au service d’une ville plus intelligente :

  • Solutions de prévision de trafic développée pour la Direction des Routes d’Ile de France
  • Cartographie interactive des grandes villes permettant d’automatiser les études de potentiel d’usage et de contraintes techniques dans le cadre d’aménagement urbain (ex. implantation de bornes électriques)
  • Algorithme de détection de consommations anormales d’énergie permettant de rationaliser la consommation énergétique des bâtiments

<<< Lien vers le communiqué de Driven Data >>>

Wintics double laureat datacity

Wintics est double lauréat du programme DataCity

Dans le cadre de la troisième édition du programme DataCity, NUMA Paris et la Mairie de Paris ont révélé le 28 février 2018 le nom des 14 start-up sélectionnées pour participer à la construction de la ville de demain. Retenues parmi près de 300 candidatures, Wintics va travailler sur deux challenges :

  • Fiabiliser les données de trafic routier en Ile-de-France pour réduire la congestion
  • Accélérer l’implantation des bornes électriques en voirie tout en prenant en compte les besoins réels des usagers

Wintics est heureux de pouvoir mettre son expertise en Intelligence Artificielle et Data Science au service des enjeux urbains du futur.

 

Qu’est-ce que DataCity ?

Créé par NUMA et la Ville de Paris en 2015, DataCity est un programme d’innovation qui propose de mettre les nouvelles technologies au service des grands enjeux de la ville de demain : environnement, qualité de vie, mobilité, etc.

Pour cela, le programme met en relation des grands groupes et des start-up tech. Les grands groupes apportent leur expertise métier ainsi que des Big Data pertinentes tandis que les start-up apportent leur expertise technique afin de développer ensemble des solutions concrètes visant à améliorer la qualité de vie des Parisiens.

Pour cette troisième édition du programme, quatorze challenges ont été imaginés par Numa, la Mairie de Paris et les grands groupes. Ces challenges couvrent des domaines aussi variés que la mobilité, l’énergie, le réemploi, le développement économique local ou encore l’aménagement urbain.

Wintics, lauréat de deux challenges, travaillera sur des sujets de mobilité et d’aménagement de la ville pendant les deux mois de la phase d’expérimentation du programme qui débute le 8 mars. Cette phase a pour but de donner naissance à un prototype de produit testé sur une zone géographique restreinte. En cas de succès, ces solutions pourraient être déployées à plus grande échelle en Ile-de-France ou dans d’autres grandes villes.

 

A propos des deux challenges de Wintics

Fiabiliser les données de trafic routier pour réduire la congestion

Partenaires du challenge : DiRIF et SETEC

La DiRIF, qui assure la gestion des routes en Ile-de-France, est en charge de l’information des automobilistes sur l’état du trafic (ex : temps de trajet entre deux portes sur le périphérique). Pour cela, elle s’appuie sur des capteurs intégrés dans la chaussée qui comptent les véhicules et enregistrent leur vitesse afin d’en déduire une densité du trafic et des temps de trajets par tronçons.

Cette solution apporte des données précises, mais le parc de capteurs, qui ont été installés pour les premiers dans les années 80, est de moins en moins fonctionnel. “Selon nos estimations, renouveler l’intégralité du parc nous coûterait 40 millions d’euros”, affirme Romain Rémésy, chef de l’unité observatoire et ingénierie du trafic de la DiRIF.

La DiRIF cherche donc à remplacer cette approche historique par une nouvelle approche non plus fondée sur les données issues des capteurs mais plutôt sur des données GPS (appelées FCD pour Floating Car Data) issues des données de géolocalisation de certains automobilistes connectés.

Problème, les données FCD donnent seulement la vitesse moyenne du trafic, ce qui permet de déduire indirectement son intensité (une vitesse très lente indique des bouchons), mais pas de compter précisément le nombre de véhicules.

La DiRIF et SETEC ont donc sélectionné Wintics en tant que partenaire technique pour les aider à développer une solution algorithmique capable de déduire les nombre de voitures présents sur un tronçon à partir des vitesses moyennes FCD.

Pour cela, « Wintics va entrainer un algorithme sur la base de 18 mois de données historiques. Cet algorithme sera capable d’associer à une vitesse FCD moyenne et une configuration spécifique (par exemple jour, mois, année, type de voie, etc) une information de comptage fiable » souligne Lévi Viana, CTO de Wintics.

Si la méthode fonctionne avec une précision satisfaisante, elle permettra à la DiRIF de se débarrasser de la plupart de ses compteurs historiques tout en conservant une qualité de service optimale pour les automobilistes.

Wintics DataCity Prevision trafic

 

Accélérer l’implantation des bornes électriques en voirie tout en prenant en compte les besoins réels des usagers

Partenaires du challenge : ALD Automotive, Bouygues Energies & Services, Mairie de Paris et Sopra Steria

Afin de mieux répondre aux attentes des Parisiens, les acteurs de l’urbanisme souhaitent déployer massivement des bornes de recharge pour les véhicules électriques. Cela suppose de pouvoir identifier rapidement les emplacements les plus pertinents pour l’implantation de ces bornes au regard de deux types d’analyses : une analyse spatiale regroupant toutes les contraintes techniques (présence de réseaux d’électricité, de gaz, végétation, etc) et une analyse économique (potentiel d’utilisation des bornes selon le profil de la population avoisinante).

Ce travail est aujourd’hui très manuel et chronophage, constituant ainsi une barrière à un déploiement rapide des bornes. Wintics a été sélectionné pour automatiser les analyses techniques et économiques pour chaque place de stationnement.

« La combinaison de nos expertises techniques en Data Science, Data Engineering et analyse économique ainsi que nos expériences passées sur les enjeux d’aménagement des villes doit nous permettre de proposer à nos partenaires une solution clé en main capable de les aider dans leurs travaux de planification de l’installation des bornes de recharge » précise Matthias Houllier, co-fondateur de Wintics.

Wintics DataCity Implantation bornes electriques

 

<<< Lien vers le site DataCity >>>

<<< Lien vers le projet des données routières >>>

<<< Lien vers le projet des bornes électriques >>>