[FR] Un beau projet pour ré-enchanter les Champs-Elysées

re_enchanter_champs_elysees

La plus belle avenue du monde aurait-elle perdu de sa grandeur et de son attractivité ?

Historiquement promenade piétonne appréciée des Parisiens, l’avenue s’est transformée durant la deuxième partie du 20ème siècle en une autoroute urbaine accueillant chaque jour quelques 64 000 véhicules qui sont source de pollution et de nuisances sonores. Sa très forte attractivité touristique a par ailleurs contribué à en chasser les Parisiens qui ont pour 94% d’entre eux une image négative de cette avenue (étude Ifop de février 2019).

Redorer la plus belle avenue du monde

Partant de ce constat, le Comité des Champs-Elysées a collaboré avec le cabinet d’architecte PCA-Stream pour imaginer un projet d’envergure visant à « réenchanter la plus belle avenue du monde ». Le réaménagement proposé fait la part belle aux piétons et aux végétaux en réduisant significativement la place de la voiture.

Re-enchanter_Champs_Elysees

Les idées et pistes de réflexion proposées sont nombreuses et enthousiasmantes. Nous en présentons quelques-unes ci-dessous :

  • Une diminution par deux du nombre de voies (de 4 à 2 voies par sens de circulation) combinée à une réduction supplémentaire de la chaussée aux heures des repas.
  • La piétonisation totale de l’avenue le week-end et éventuellement au mois d’août.
  • Un traitement différencié des trottoirs en fonction de leur ensoleillement avec un côté dédié aux terrasses et à la flânerie, l’autre aux mobilités douces (vélos, trottinettes, etc.).
  • La création d’une couronne piétonne autour de la place de l’Etoile qui pourrait accueillir une programmation d’événements récurrents : plage de l’Etoile en été, fleurs de l’Etoile au Printemps et patinoire géante de l’Etoile en hiver.
  • L’installation de terrasses ombragées sur l’avenue grâce à des voûtes d’arbres.
  • Le réaménagement et la redynamisation des jardins des Champs-Elysées qui s’étendent sur 15 hectares entre la Seine et l’Elysée mais sont largement méconnus et accueillent aujourd’hui vingt fois moins de promeneurs que le parc Monceau qui est pourtant deux fois plus petit.

Re-enchanter_Champs_Elysees

Un projet qui tombe à pic

La dernière rénovation majeure des Champs-Elysées date de plus de 20 ans. Elle consistait déjà en un rééquilibrage des espaces au profit des piétons (élargissement des trottoirs en supprimant les contre-allées). Depuis, l’image de l’avenue s’est dégradée et les Parisiens la considèrent « stressante », « artificielle » et « dangereuse » selon une étude menée par l’Ifop au mois de février 2019.

Dans la perspective des JO de 2024 à Paris et à un an des élections municipales, les Champs-Elysées – vitrine de la France – doivent redorer leur image et sont donc au cœur de toutes les attentions. De nombreuses initiatives ont ainsi été initiées au cours des dernières années avec l’instauration des dimanches piétons une fois par mois, la création de pistes cyclables, l’installation de nouvelles fontaines ou encore la restructuration de plusieurs immeubles de l’avenue par des sociétés foncières et l’arrivée récente de nouvelles enseignes prestigieuses.

Tout cela va bien sûr dans le bon sens mais il reste de nombreux progrès à faire auxquels le projet du Comité des Champs-Elysées ambitionne de répondre.

De nombreux experts de la mobilité et de l’urbanisme associés à la réflexion

Le processus de réflexion a mobilisé plusieurs experts de la mobilité et de l’urbanisme parmi lesquels différents acteurs de la data. Les dernières technologies numériques sont en effet des atouts majeurs pour les projets de réaménagement dans la mesure où elles permettent de mieux comprendre les usages des citoyens pour concevoir des lieux qui répondent à leurs attentes et besoins.

Wintics a ainsi été consulté pour proposer ses algorithmes de production de statistiques de trafic à partir des images de vidéo-protection. L’objectif est de permettre de factualiser les éléments de constat en matière de flux et de fréquentation de l’avenue.

A cet égard, Philippe Chiambaretta (fondateur et dirigeant de PCA-Stream) a mis en évidence le rôle de la data en annonçant que « la réduction du nombre de voies peut tout à fait être possible. En tout cas, ça se teste, ça se mesure assez rapidement grâce à la data et aux technologies modernes ».

A propos de Wintics

Wintics est une start-up spécialisée dans l’analyse d’images vidéo. Elle s’appuie sur les dernières innovations algorithmiques pour transformer les vidéos urbaines en indicateurs et statistiques précieux pour une gestion optimisée des villes.

Wintics réalise notamment des études de trafic de véhicules (voitures, camionnettes, camions, bus, vélos, trottinettes, etc.) et de piétons sur la base d’images vidéo pour mieux comprendre les flux de circulation en amont de travaux majeurs de réaménagement urbains.

Références

Comité des Champs-Elysées

PCA-STREAM